Seminar


Date : Nov. 20, 2014, 2 p.m. - Room :Amphi Garcia

Quelques résultats et hypothèses à propos du comportement de créatures artificielles basiques évoluant dans le contexte des extensions du jeux de la vie.


Pierre TISSEUR - Univ. Brésil

Pas de possibilité de visio-conférence Le jeu de la vie est un cas particulier d’automate cellulaire bidimensionnel ou l’évolution d’une cellule en statut vivant ou mort dépend du statut de cette cellule et du nombre de plus proches voisins en vie. En conservant un type similaire de règles et en prenant en compte un plus grand nombre de voisins on obtient des'larger than life cellular automata'.. Dans ce contexte apparaissent des créature artificielle dénommées 'bugs' et qui représentent des extensions des objets glissant du jeu de la vie appelées 'gliders'. Même si ces 'bugs' ont quelques caractères en commun, ils présentent une certaine variété et leur existence semble être intimement liés aux paramètres du jeu de la vie.