Projects

Trust in digital usages

Responsable LIMOS : LAFOURCADE Pascal
Coordinator : LAFOURCADE Pascal
Begin of project : Feb. 19, 2018 - Fin du projet : Feb. 22, 2019


L’objectif général de ce projet est de promouvoir la confiance dans les usages numériques, en étudiant l’identification et l’authentification des utilisateurs. Il s’inscrit de ce fait au cœur des thématiques scientifiques du Domaine d'Innovation Stratégique 4 (DIS-4). L’usage du numérique prend de plus en plus de place dans notre société. Au quotidien, chacun est amené à utiliser des applications numériques aussi bien dans un cadre professionnel que personnel. La plupart des applications requièrent de la part des utilisateurs à la fois une identification, par exemple, à travers la création d’un compte, l’utilisation d’un badge ou d’une carte de fidélité, et une authentification. L'identification est un processus qui permet d'établir l'identité de l’utilisateur. Cette identité est délivrée par une autorité (par exemple l'état pour une carte d'identité, la banque pour une carte de paiement ou une entreprise pour un badge d'accès à un bâtiment). L'authentification est un processus qui permet dans un deuxième temps à une personne d'apporter la preuve de son identité à une autre personne. Le badge ouvrant la porte du bâtiment d'accès constitue le moyen permettant une authentification sans contact. Les mécanismes d’identification et d’authentification ne sont pas forcément simples à manipuler aussi bien de la part des usagers que de la part des concepteurs d’applications. Ils posent des défis majeurs au niveau techniques et technologiques, comme par exemple les questions liées à la sécurisation des nouveaux dispositifs de confiance comme la technologie sans contact, mais aussi aux niveaux cognitifs, sociaux et psychologiques, comme les questions liées à l’acceptabilité de ces mécanismes par les usagers. Le projet « confiance dans les usages numériques » se positionne dans un contexte interdisciplinaire, à l’interface de l’informatique et des sciences humaines et sociales, et propose d’étudier des questions essentielles liées à la sécurité des protocoles de communication sans contacts, à l’analyse et à la sécurisation des usages ainsi qu’à l'acceptabilité de tels systèmes par les usagers. Les protocoles de communications sans contacts fleurissent de plus en plus dans la société du numérique et constituent un marché émergeant pour les entreprises auvergnates. La conception de solutions sécurisées n’est pas une tâche facile. Déployer une solution contenant une faille peut avoir des répercussions économiques importantes et rompre la confiance accordée par les utilisateurs. Il est donc primordial de concevoir des protocoles sûrs. Un autre aspect du projet est l’étude du comportement d’usage des utilisateurs afin de pouvoir les identifier et les authentifier de manière implicite. Cette démarche peut être exploitée pour accroître la sécurité ou encore pour simplifier l’utilisation des services offerts par les applications. Enfin, l’essor des solutions proposées dans le cadre de ces deux premiers volets du projet, dépendra de leur acceptabilité par les usagers. Une étude de l’acceptabilité de ces nouveaux usages numériques sera menée pour évaluer la perception des usagers et leurs comportements vis à vis de ces nouvelles technologies. Ce projet s’inscrit pleinement dans les thématiques identifiées par les membres industriels et académiques du DIS 4. Les entreprises partenaires ont exprimé leur soutien à ce projet et ont manifesté leur intérêt pour la valorisation des résultats du projet. Au niveau académique, ce projet implique deux laboratoires de recherche : le Laboratoire d'Informatique, Modélisation et Optimisation des Systèmes (LIMOS), UMR CNRS 6158, et le Laboratoire de Psychologie Sociale et Cognitive (LAPSCO), UMR CNRS 6024. La Figure 1 synthétise les objectifs du projet dans le cadre d’un processus d'identification et d'authentification et montre l'implication des différents partenaires. Du point de vue opérationnel, le projet sera articulé autour de trois sujets de recherche : deux thèses de doctorat et un postdoctorat. Le premier sujet de thèse porte sur l'étude de la sécurité des protocoles de communication sans contact visant à authentifier et à identifier les utilisateurs. Il consiste à analyser formellement les mécanismes existants et à proposer des méthodes permettant d’augmenter la sécurité des protocoles de communications sans contact par des études formelles. Ce sujet est porté par le LIMOS. Le second sujet s'intéresse à la traçabilité des usages dans le but d'identifier des types de comportements mais aussi d'effectuer de l'authentification implicite grâce à des masses de données collectées à partir des usages. Ce sujet implique des chercheurs du LIMOS, en collaboration avec le LAPSCO, sur des sujets transversaux tels que la sécurité des applications, l’étude des langages formels, la fouille de données et l’analyse des comportements des usagers. Le dernier sujet, porté par le LAPSCO consiste, du point de vue de l'utilisateur, à étudier l'acceptabilité des systèmes d'authentification et d'identification sans contact. Ce projet permettra d'établir les usages acceptables pour les utilisateurs face à cette nouvelle technologie.





partner organism :
LAPSCO - UCA - FEDER -

Financeur : None